CAMPING-CAR PARK MEFIANCE

 

On aurait pu se réjouir de l’offre supplémentaire que cette société met en place. Mais je pense qu’au contraire, nous devons les craindre plus que tout…

D’abord, d’où viennent les fondateurs :

Citation:
« A l’initiative de ce concept, deux passionnés immergés dans le monde de l’hôtellerie de plein air et des syndicats à savoir Corinne Bruel et Laurent Morice. »



Citation:
« Nous avons été gestionnaires de campings pendant 20 ans, effectué chacun des mandats de syndicats professionnels. Corinne est impliquée de son côté dans des chambres de commerce et d'industrie dans le Gers. Et j'ai été président de Camping Qualité pendant 10 ans jusqu'à janvier 2009. »



Citation:
« Engagée dans la profession
Parallèlement, elle est élue à la Chambre de commerce, puis présidente départementale de l'hôtellerie de plein air, et enfin présidente régionale de Camping qualité en 2005 »



Dèjà, ça met un doute…

Que pensent-ils des campings-caristes réellement :

Citation:
« Nous nous étions dit : « Quand nous aurons du temps, il faudrait qu’on règle la question de l’accueil des camping-caristes ». Du coup, quand nous avons vendu nos établissements, nous nous sommes attaqués à cet épineux dossier."



Citation:
« Pour Corinne Bruel, présidente de l'hôtellerie de plein air dans le Gers, cette situation doit changer. « Légalement, au-delà de cinq emplacements, les communes n'ont pas le droit de laisser stationner les camping-cars gratuitement la nuit. À l'origine, beaucoup de ces équipements n'étaient dédiés qu'à la vidange. Aujourd'hui, quelques maires laissent les touristes stationner. »



Citation:
Pour Mme Bruel, qui dirige également un camping - l'Arros à Plaisance -, ces aires devraient fermer et seulement se concentrer sur la vidange « mais en faisant payer les usagers » »



Citation:
« il y a aussi des choses qui fâchent et tout particulièrement le sujet des camping-caristes. « De plus en plus de municipalités mettent des aires d'accueil gratuites à leur disposition, où les utilisateurs ne sont même pas assujettis à la taxe de séjour, c'est de la concurrence déloyale avec nos aires… » »



Et le ponpon :

Citation:
« Les camping caristes qui s'installent sur les aires gratuites ne font pas vivre l'économie locale. S'ils choisissent cette solution, c'est très souvent pour en dépenser le moins possible. »



Comment ont-ils mis en place le concept :

Citation:
« Avec nos camping-cars, on a enquêté pendant un an pour connaître les attentes des camping-caristes en matière d’accueil et de stationnement. Nous en avons interrogé près de 500. »



Citation:
« Quand on s’est intéressé au « Dossier camping-car », on ne pouvait pas ne pas aller à la rencontre des camping-caristes pour sonder leurs attentes. Nous avons donc pris la route avec notre camping-car… »



500 camping-caristes sur 300 000 !! Voilà qui est guère significatif … Et encore dans la mesure où l’info est vraie.

En plus, si en un an ils n’ont questionnés que 500 personnes, ça me parait juste pour un tel projet. Surtout pour en arriver à la tarification de 12 E la nuit !!

Voilà surtout qui a du les aiguiller sur la tarification :

Citation:
« Nous avons réalisé une étude de clientèle et de marché concernant les tarifs HPA, qui se pratiquent sur les campings et sur les parkings payants »



Je pense surtout qu’ils se font passer pour des gens passionnés pour se faire croire qu’ils agissent pour notre bien et se donner une légitimité vis-à-vis des communes.

Comment présentent ils MAINTENANT les camping-cars :

Citation:
« L.M. : Oui, car contrairement à ce qu’on imagine souvent, du moins du côté des gérants de camping, les camping-caristes ne sont pas des gens qui ne veulent pas payer. Ceux-là ne représentent que 20% d’entre eux. Il y en a aussi 17% d’entre eux qui se contentent d’aller au camping. Les 63% restants veulent simplement un juste prix et une juste prestation, dans un endroit qui correspond à leurs attentes »



Citation:
« L.M. : Oui, c’est sûr ! Quand on travaille sur la qualité, cela veut dire que l’on accorde énormément d’importance à la satisfaction du consommateur. Quand on s’est intéressé au « Dossier camping-car », on ne pouvait pas ne pas aller à la rencontre des camping-caristes pour sonder leurs attentes. Nous avons donc pris la route avec notre camping-car… »



Citation:
« Si jusqu’à présent les campings caristes se sentaient délaissés, ne voulant renoncer à leur liberté à tout prix, ce temps là va bientôt être révolu, grâce à un outil destiné à leur facilité la tâche. Cet outil nommé Camping Car Park vise à faciliter la vie du camping cariste en lui proposant de multiples services pour trouver une aire d’accueil sur toute la France. »



Citation:
« Sur le plan social, nous sensibilisons la clientèle aux productions locales, à l'histoire et la culture de la région en créant une interactivité. Chaque aire sera géolocalisée. La mise en valeur des attraits touristiques sera une véritable remontée d'économie locale. »



Citation:
« La société propose aux camping caristes des services complets (wifi inclus) pour leurs étapes et aux communes touristiques de bénéficier de revenus tout en organisant l’accueil des camping caristes plutôt que de les laisser stationner n’importe où. L’idée est également de pousser les voyageurs à consommer les offres touristiques locales. »



Citation:
« En tant qu’adhérent à CAMPING-CAR PARK, je suis un éco-citoyen et je m’engage à :
• Participer à l’économie du territoire qui m’accueille en tant que touriste (commerces, sites, musées, producteurs…). »



Citation:
« TISSER DES LIENS AVEC L’ECONOMIE LOCALE
Les aires CAMPING-CAR PARK dynamisent les territoires.
Leur promotion est assurée sur les sites Internet dédiés aux aires, en complément des informations touristiques, des manifestations, des marchés et autres, concernant le territoire. »



Citation:
« Car les camping-caristes mettent souvent beaucoup d’argent dans leur camping-car et ils sont ensuite traités comme des mal propres quand ils débarquent quelque part. C’est injuste. »



Bizarrement, avant nous étions des sangsues, maintenant qu’il faut qu’ils installent leurs aires dans les communes, nous sommes des atouts touristiques et des consommateurs à ne pas décevoir…

On ne les a pas attendus pour acheter ce dont nous avions besoin ou ce qui nous plaît lors de nos visites sur le territoire, mais c’est vrai qu’il est plus facile de nous présenter comme cela lorsque l’on veut vendre une aire à un maire qui va investir des milliers d’euros sur leur parking… Alors que finalement, le parking qu’il avait mis à dispo était souvent très bien et ne coutait presque rien.

Que va-t-il se passer (du moins, qu’ils disent) :

Citation:
« D’une préoccupation majeure de la profession, les deux passionnés ont réussi à en faire un outil majeur et un concept économique »



Citation:
« La problématique camping-car ne sera bientôt plus qu'un vieux souvenir. La solution ? L'ouverture de près d'une centaine de Camping-Car Parks cette année en France. »



Citation:
« Avec cette solution, les collectivités vont rentrer désormais dans la juste légalité et ne plus proposer d'aires gratuites qui faisaient jusqu'à présent de la concurrence déloyale avec l'HPA. »



Citation:
« Nous comptons aménager 1500 aires dans les 5 ans à venir. Et avoir entre 60000 et 80000 adhérents sur cette même période. Nous pensons qu'il n'y aura guère plus de 30 % des professionnels qui aménageront des aires au sein des campings. 70 % seront installées sur des espaces publics. »



Citation:
« Les élus n'ont rien à gérer. Il leur suffit de créer l'aire, et nous leur vendons le kit de création. »



Tous les moyens sont bons !! :

Citation:
« Sur les trente décisions d’ouvertures d’aires actuellement en cours – de la Manche au Midi-Pyrénées, ainsi qu’en Alsace – toutes les mairies ont acceptée de se désengager si une aire Camping-car Park voyait le jour sur leur commune »



Si elles acceptent, c’est qu’on le leur a demandé, ne laissant certainement bien entendu la place à aucun autre lieu de stationnement. On peut craindre une multitude d’interdictions de stationner (même illégales) ailleurs que sur leur aire….

Ils ne s’en cachent pas :

Citation:
« aux communes touristiques de bénéficier de revenus tout en organisant l’accueil des camping caristes plutôt que de les laisser stationner n’importe où. »



On pourra certes décider de ne pas aller sur Camping-car park, mais dans ce cas, il faudra rayer cette commune de notre voyage même pour quelques heures, la tarification à l’heure ne doit pas être pensé pour rien (5 Euros pour 5 heures ou moins forcément !)…

Et encore plus édifiant :

Citation:
« 05/03/2011 - CONVENTION FFCC/CAMPING-CAR PARK
La FFCC et Camping-car Park, nouveau réseau d'aires d'étapes pour camping-cars en France et
bientôt en Europe , viennent de signer une convention de partenariat pour les adhérents de la FFCC.
Camping Car Park s’engage à :
• développer un réseau d’aires d’étapes constituées d'emplacements de 35 m² minimum avec
électricité, accès à une borne de services (eau potable et vidange) pour 20 à 30 emplacements
maximum. Le tri sélectif des déchets ménagers et le WiFi seront proposés. L'accès à ces aires et à ces
services seront identiques partout en France à un prix unique, avec un badge pour les adhérents et un
code pour ceux qui découvrent le concept (non adhérent). L'accès à une aire est de 5 € (tarif 2011)
pour 5 heures de stationnement avec utilisation des services. Au delà de 5 heures, il faut prévoir 1€
(tarif 2011) par heure supplémentaire. Pour 12€ (tarif 2011), le camping cariste pourra stationner 24
heures sur un même site de 12h à 12h avec utilisation des services.
• Mettre à disposition de la FFCC des cartes d’adhésion à Camping Car Park d’une valeur de 24 € pour
l’année 2012 afin que cette dernière les distribue à ses adhérents gratuitement.
• Proposer aux adhérents FFCC l’année suivante la possibilité d’acheter la carte d’adhésion à Camping
Car Park avec une remise de 50%. Pour cela, Camping car Park va prévoir l’insertion pour les
adhérents FFCC d’un code promotionnel sur son site internet qui permettra l’obtention de cette
ristourne. »



Et oui, la FFCC est bien derrière tout ceci !! Mais on ne pouvait guère en douter étant donné le passé « militant » des créateurs. Elle qui n’a qu’une envie (vous voir obligés de rejoindre les campings tous les soirs), compte bien profiter de l’occasion pour augmenter son nombre d’adhérents et continuer son lobbying pour perturber encore plus le stationnement libre même hors saison.

Je pense aussi (mais je n’en ai aucune preuve) qu’il y a un maximum de communication par des campagnes de dénigrement. Surtout quand on voit sur certains sites le déferlement de fiel à l’encontre des camping-caristes (même s’il y a parfois des abus tout à fait condamnables) alors que la réalité est loin d’être aussi catastrophique. Et étonnament, le message final est toujours le même : allez au camping ! quelqu’en soit la raison.

Certains vont bien entendu nous dire que toutes les interdictions sont présentes à cause de certains camping-caristes qui abusent parfois (c’est si facile), mais on ne m’empêchera pas de penser que c’est loin d’être la raison majeure et que l’on veut nous parquer car la plupart des campings n’a jamais réussit à nous capter en tenant compte de nos besoins.

Une chose est sûre, c’est que camping-car Park n’a rien compris non plus avec des tarifs prohibitifs pour nous vendre tout un tas de service dans un forfait dont on n’a pas besoin tous les jours (eau, électricité, wifi…).

J’y vois aussi un autre problème mais je ne suis pas spécialiste, cela ressemble étrangement à l’attribution d’un marché public à une société privé. Ne doit-il pas y avoir des appels d’offres ?


Je vous rappelle notre projet il y a un peu plus d’un an :

PROJET D'AIRE

Toutes les portes se sont fermées dans le Vaucluse alors que nous ne demandions rien à part des autorisations et maintenant camping-car park s’installe à La fontaine du Vaucluse (Commune que nous n’avions pas contacté du fait de la présence de l’aire communale) certainement après avoir vendu son concept à la mairie… Par contre, nous avions contacté la Préfecture (service du tourisme et de l’urbanisation entre autre) mais aucune réponse n’est jamais venue. Peut-être n’avions nous pas le bras assez long… et un passé d’élus professionnels, ou alors le fait que nous ne souhaitions pas d’interdiction générale sur la commune. Voilà ce que nous écrivions :

Mise au point importante
La création de notre aire n’est pas un préalable à la mise en place d’interdictions globales de stationner pour les camping-cars sur la commune d’installation. En effet, nous sommes de fervents défenseurs du stationnement libre des camping-cars dans le respect des règlementations générales de la sécurité routière, du domaine public mais aussi d’interdictions particulières justifiées liées à la configuration de certains lieux (inondations, sites sensibles, parkings exigus par exemple).
Nous ne souhaitons donc pas que les camping-cars soient obligés de se rendre sur notre aire pour stationner ou séjourner dans la commune. Ce sera à nous, de part notre politique tarifaire et notre palette de services, d’attirer la clientèle tout en sachant d’ores et déjà que certains camping-caristes ne sont pas attirés par une aire encadrée quelle qu’elle soit.
De toutes les façons, ce genre de politique se traduit par une seule chose : la fuite des touristes camping-caristes vers des lieux plus tolérants et ils ne restent pas dans les communes qui mettent en place ce genre de traquenard. Ils n’apportent donc rien à l’activité locale (restaurants, commerces, visites…) ce que nous trouvons d’ailleurs logique.).


Je pense que nous n’arriverons jamais à concrétiser notre projet qui aurait certainement été bien plus en rapport avec les besoins des campings-caristes (et de la commune qui nous aurait accueilli) mais en tant que pratiquant, je m’astreindrai à ne pas fréquenter les camping-car parks et les communes qui en possède une s’il n’y a pas d’autre alternative de stationnement (libre, parking mixte ou aire communale, un camping n’est pas une alternative…). Certaines communes risquent de tomber de haut. Il y a déjà paraît il quelques grincements de dents à la fontaine du Vaucluse, mais l’impact de la perte des CC hors saison risque de ne pas être négligeable…

Si par la suite l’avenir sombre que je pressens venir se généralise et que l’on est systématiquement contraint à passer nos nuits à l’intérieur de grillages, je pense que je laisserai tomber le camping-car pour rester chez moi car aucun autre mode de tourisme ne me convient autant.

Je ne serai certainement pas le seul, mais ce n’est pas grave, en France, on a déjà tué l’industrie auto et moto, la pêche et tant d’autres activités, on peut aussi s’attaquer à l’industrie du CC et une partie du tourisme (surtout hors saison)… Le pays se portera encore mieux !… Tout cela pour faire plaisir à quelques personnes (professionnels de l’hôtellerie de plein air incapables de s’adapter à la clientèle) au détriment des autres commerces (restaurants, visites, souvenirs…) car il ne faut pas rêver, ce que vont dépenser les gens en prix de stationnement, ils ne le dépenseront plus ailleurs….



Aux décideurs de faire le choix…


Voilà, si vous êtes du même avis que moi, n’hésitez pas à faire comme moi et à diffuser le plus possible ce que vous venez de lire. C’est certainement un coup d’épée dans l’eau mais ça soulage et au moins je n’aurai pas accepté sans protester…

Ps : toutes les citations sont extraites d’articles trouvés sur le net, certains sur le site de camping-car park.